Le Monde rappelle que Rokhaya Diallo a participé à la fondation et a été formée idéologiquement par les Indigènes de la République

(….) Lorsque le conseiller municipal socialiste Stéphane Troussel propose de convier les militantes de Ni putes ni soumises, l’association féministe fondée en2003 par Fadela Amara, pour protester contre les violences faites aux femmes dans les quartiers, Rokhaya refuse. «J’avais le sentiment qu’elles nous disaient de nous couper de nos valeurs familiales, affirme-t-elle aujourd’hui. Et puis, […]

Lire cet article